Rechercher dans ce blog

Translate

dessin/sculpture/peinture/mise en scène plastique/Disconographies/expos/édition/photographie...

mardi 3 mars 2020

Dessins en exosquelettes (3) / TARA PACIFIC

Cette série (n°3) de "dessins en exosquelettes" a été réalisée en cuivre via un procédé d'électrolyse adapté au papier afin de reproduire une esthétique de l'agglomérat sur le modèle des exosquelettes de coraux. Ces dessins-récifs construisent des exosquelettes de probabilités scientifiques élaborées à partir des notes scientifiques que j'ai prises à bord pendant ma résidence TARA PACIFIC.
Les dessins en métal survivent à leur support, ils sont leur propre squelette
CES DESSINS ONT ÉTÉ RÉALISÉS EN 2020
ci-dessus:
"Création lente VS Disparition rapide"
50x 65,5 cm
photo@Katrin Backes
ci-dessus:
"Le paysage comme identité"
50x 70 cm cm
photo@Katrin Backes

Des montagnes en ombre chinoise, devant une ligne d’horizon penchée. Le tout servant de fond à notre identité confondant nature et culture, une synthèse du minéral, du végétal et de l’immatériel. Colonnes de corail devenant pins colonnaires, palmes de cocotiers se transformant en danseurs, gousse de capoquier formant la façade d’une grande maison des hommes, feuille prise dans une branche durant un cyclone, flottant comme un tapa de coutume accroché à un vieux mat du souvenir. Paysage s’enracinant dans la terre tout en naviguant à travers l’histoire sur ses quatre troncs. Illustrant l’ambivalence de l’identité du peuple du grand Océan : être l’arbre, ou être la pirogue ? En miroir, au-dessus, les ancêtres transparents nous rappellent que le visible et l’invisible, le calme et la tempête, la plage et la montagne, le masculin et le féminin, le jeune et le vieux, n’ont de sens que s’ils sont unis dans un tout : l’île.    
Christophe Sand est un archéologue calédonien, cherchant depuis quatre décennies à rendre leur place aux passés multiples de l’Océanie. Pour que les hommes et les femmes du Pacifique s’appuient, dans leur quête d’un avenir de fraternité par-delà la diversité de leurs origines, sur des racines assumées.  

ci-dessus:
"Ressentir les éléments, comme un être vivant"
55 x65,5 cm
photo@Katrin Backes


ci-dessus:
"Toutes les espèces sont amenées à disparaître un jour"
50 x65,5 cm
photo@Katrin Backes