Rechercher dans ce blog

Translate

dessin/sculpture/peinture/mise en scène plastique/Disconographies/expos/édition/photographie...

jeudi 27 mars 2014

Chorégraphie d'une oiselle et son petit pour réoxygéner l'eau des zones mortes

crayon sur papier ARCHES lavis fidelis 280g/m2
marouflé sur toile
1,33mx1,66m

Dans ce dessin, une oiselle et son petit, logé sous son aile gauche, rythment et secouent l’eau sous leurs pattes dans une danse aérienne. Ils remuent ainsi une eau hypoxique, qui ne permet plus la vie, une eau de laquelle ne surgissent plus de poissons ni d’autre nourriture pour ces oiseaux. En clapotant cette eau ensemble, ils espèrent rétablir une activité, y réintroduire de l’air, au l des générations, perpétrant la mémoire et la nostalgie de ce paysage qui était.
Cette eau sans vie existe de manière exponentielle sur terre. Les fonds, les milieux et les couches supérieures sont totalement dénués d’oxygène et ne respirent plus. Ces zones, réceptacles de diverses pollutions tuent tout organisme qui les traverse, se transformant progressivement en gigantesque cimetière marin.
ZONES MORTES

dessin sélectionné

“TALENTS CONTEMPORAINS”  Fondation François Schneider 


Catégorie « Dessin » : 6 finalistes
Comité d’Experts : François DOURNES, de la Galerie Lelong à Paris & Bernard GOY, Conseiller pour les arts
plastiques de la Région Alsace (DRAC – Strasbourg)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire