Rechercher dans ce blog

Translate

mardi 29 mars 2022

Vente de multiples d'Artaïs à la galerie Sono et en ligne

En juin 2021 j’étais invitée en résidence pour la première édition du projet art & science « The Possible Island » à Vulcano dans les Îles Éoliennes de Sicile. Un projet porté par sa fondatrice Cécile Genovese et son commissaire associé Léo Marin, directeur de la galerie Eric Mouchet à Paris. J’y ai mené plusieurs enquêtes pendant un mois et réalisé un film « carnet d’enquête » sur l’influence du volcan sur les pratiques agricoles de l’île, ce film s’ intitule « Terra Vulcanica ».

Actuellement je suis en production de retour à l’atelier, j’y travaille les formes plastiques et j’approfondis mes enquêtes sur ce que génère la présence du volcan, de son inscription dans une continuité de failles, un géographie, une chimie particulière,… plusieurs paramètres qui

influencent la vie humaine mais aussi la biodiversité marine et terrestre. Je m’intéresse à ces sols poreux qui dégazent en permanence, des bulles dans l’air, dans l’eau, dans la lave qui s’agglomère en bombes volcaniques lors de ces éruptions. Le volcan est en activité, tranquille mais menaçante. Sa dernière éruption date de 1890. Cependant une évacuation a eu lieu en novembre dernier (2021) car ses activités s’étaient intensifiées et on constate toujours des nouvelles sorties de gaz dangereuses, les sols bougent à Vulcano. Parmi toutes les pistes que je développe il y a celle des « bombes volcaniques ». Vulcano a un type de manifestation volcanique qui porte son nom, éruptions « Vulcaniennes ». Les bombes de 1888-90 sont toujours là, figées dans un paysage qui semble calme, elles expriment une énergie centripète qui éclate les roches de leur coeur vers leur surface, cet aspect est appelé « croûte de pain ». La planète dégaze et les failles s’ouvrent, tout comme les bombes volcaniques, graines d’énergies déformées par la chaleur et les gaz d’une activité immense invisible.


Cette série est numérotée de 1 à 10

https://artais-artcontemporain.org/expos/editions-artais/

elle est réalisée à la mine graphite sur papier de soie

chaque exemplaire est unique et mesure 12,5 x 16,5 cm

son titre exact est:

« Estampage de bombe volcanique de Vulcano au refroidissement centripète »













silex oiseaux en céramique au musée de la chasse et de la nature à Paris

Ma série des "silex" en céramique, acquise par la Fondation François Sommer en 2016 est exposée au Musée de la chasse et de la nature depuis sa réouverture dans le nouveau cabinet de Darwin. Cette série inaugure mon travail toujours actuel, prolongé sur Tara puis sur Vulcano en 2021 sur la réappropriation de la figure animale dans la décoration des armes et des outils. Pourquoi plaquer ces symboles animaliers figés sur ces outils qui prolongent nos mains quand on fragilise ses incarnations vivantes dans la nature? Qu'est-ce que ces figures nous permettent de faire vivre intimement?