Rechercher dans ce blog

Translate

mardi 31 mai 2022

PRÉHENSION

 LE RAVITAILLEMENT

Lieu d'art et de pratiques rurales
Gavray-sur-Sienne
Normandie
26 juin - 20 août 2022 

Merci à l'équipe du Ravitaillement et à Marie Pleintel pour l'invitation.

Merci également à Hadrien Marquet, maraîcher, et Lise Pignol, éleveuse, pour leurs témoignages qui ont initié l'élaboration de mes dessins réalisés pour l'exposition"Préhension"-exposition personnelle


"Préhension" est une série de sculptures en bronze de silhouettes animales miniatures qui portent la marque d'un pincement de doigt à l'échine. 
Cette série, et son interprétation photographique, est présentée avec plusieurs dessins réalisés spécialement pour l'exposition.

Elle est visible du 26 juin au 20 août, tous les vendredis et samedis de 15h à 18h30. Entrée libre !


Le vernissage aura lieu le dimanche 26 juin, lors de l'ouverture de l'exposition au Ravitaillement (1 rue du moulin), de 11h à 16h.
Le Ravitaillement + rencontre Abatt'mobile vendredi 24 à la ferme du Bois Landelle (50)

Parole de Créateurs face à l’urgence écologique

 FONDATION THALIE

conversation en ligne
21 juin 2022 
19h-20h
Parole de créateurs face à l'urgence écologique : 
Noémie Sauve et Benjamin Van Wyk de Vries

page de l'événement ICI

Thème : Habiter le milieu volcanique
Modération : Stefano Vendramin que je remercie pour cette invitation, curateur spécialisé Art & Ecologie



La série Parole de Créateurs face à l’urgence écologique propose des rencontres entre artistes, penseurs et scientifiques pour créer de nouveaux récits, sensibiliser et agir face au dérèglement climatique, par la voie des artistes comme médiateurs.

L’artiste Noémie Sauveet le volcanologue Benjamin van Wyk de Vries sont invités à partager leurs recherches au regard du milieu volcanique qu’ils ont tous deux côtoyé lors d’une résidence commune dans le cadre du projet The Possible Island sur l’île de Vulcano, au nord de la Sicile.

Entre fertilité et toxicité, quelle est l’influence du milieu géologique sur les pratiques artistiques contemporaines ? Comment les artistes s’inspirent-ils de ce refuge unique ? 

En attendant ce rdv je vous invite à voir ou revoir le film "TERRA VUCANICA" que j'ai réalisé pendant ma dernière résidence "The Possible Island" à Vulcano dans ÎLES ÉOLIENNES en Sicile, en juin dernier. 

Merci à Cécile Genovese, fondatrice de la résidence et aide indispensable à la réalisation de ce film "carnet d'enquête", Léo Marin, curateur de la résidence, Giovanni Federico et Peppe Lotta pour la réalisation technique. 

Ce film a été soutenu par de nombreux partenaires dont le programme Géopatrimoine pour la Résilience (UNESCO IGCP 692). 

URBANITE VERTE

 CENTRE TIGNOUS D'ART CONTEMPORAIN

 Sylvain Gouraud, Clinamen, série Les nouveaux terriens, 2018

Collection Fonds d’Art Contemporain Agricole de l’association Clinamen (FACAC)

Création graphique : atelier Le PasQueBeau

Création graphique : atelier Le PasQueBeau



Montreuil 
10 juin - 23 juillet 2022
vernissage jeudi 9 juin à 19h 

"Urbanité verte" réunit des projets artistiques et citoyens autour des questions de nature en ville. L’exposition propose une immersion sensible et réflexive depuis une ville fictionnelle sans nature vers une cité que les êtres vivants, végétaux, animaux et humains, habitent ensemble et réinventent. 
Merci à Julie Sicault Maillé, commissaire de l'exposition, pour cette invitation

Par des visions oniriques et néanmoins critiques, la production plastique contemporaine dessine des images de cités béton dévégétalisées et déshumanisées, des images dans lesquelles la nature sert de prétexte à un embellissement hors-sol de l’urbain, des touches de décor végétal, par-ci, par-là, coupé de la terre. Des zones dans lesquelles l’humain consommateur n’est plus que producteur de déchets.

Cette approche fictionnelle de la ville artificielle transpire des œuvres présentées de Clément Richem et Aurélie Slonina. Pourtant, un trouble sourd de ces créations : la nature est là, sous-jacente, prête à jaillir des entrailles du sol.

Dans un retour à la réalité, l’Homme, après avoir mis sous cloche la nature, revient à elle et comprend qu’ensemble ils forment un tout. La nature entremêle ses racines à celles de la ville dans les créations d’Yves Bélorgey, de Karine Bonneval et de Noémie Sauve, et les citadins ont la capacité de créer une nouvelle histoire réfléchie à l’aune de la pensée écologique, pensée des connexions, comme Vaughn Bell nous propose de le ressentir et Antoine Perez nous engage à réagir.

Ainsi, certains artistes travaillent sur le vivant et les liens entre nature, culture et alimentation. Sylvain Gouraud les met en lumière tandis que le Collectif Safi développe des initiatives qui retricotent ces liens, de même que Nicolas Boulard dans une veine plus cocasse. Quelle est la part de l’artiste et la part du citoyen en eux ? C’est une seule et même personne.

Proche de nous, sur le territoire montreuillois, d’autres citoyens mettent en place des projets de revégétalisation et de production de comestibles notamment, comme nous le montre le projet « Faire circuler la nature en ville ». Le passé maraîcher de Montreuil inspire, le futur de nos villes est à rêver et à construire.

Au fil de l’exposition et de la programmation, chacun pourra découvrir des projets situés et ancrés dans nos réalités, avec la nouvelle carte de Montreuil dessinée par le Collectif Enoki, le Miel béton du Parti poétique et son initiateur Olivier Darné ou encore l’édition Récits-recettes conçue dans le cadre du projet « La Table & le Territoire » porté par Zone sensible, COAL et le LADYSS-CNRS.

Artistes : Vaughn Bell – Yves Bélorgey – Karine Bonneval – Nicolas Boulard – Collectif Enoki – Sylvain Gouraud – Clément Richem – Collectif SAFI – Noémie Sauve – Aurélie Slonina – Parti poétique / Olivier Darné – Antoine Perez
Les projets : Faire circuler la nature / Adel Ourabah, Fred Soupa, Matthieu Marchal,Yaacov Cohen – La Table & le Territoire / Zone sensible, COAL, LADYSS-CNRS

Exposition collective Urbanité verte au CENTRE TIGNOUS D’ART CONTEMPORAIN – 116 rue de Paris – 93100 Montreuil (Métro ligne 9, station Robespierre)

Ouvert du mercredi au vendredi de 14h à 18h et le samedi de 14h à 19h. 
Nocturne le jeudi jusque 21h.


RENCONTRE "Imaginaires Militants"
Montreuil 
jeudi 7 juillet à 19h
dans le cadre de l'exposition "Urbanité Verte"

Artiste autodidacte, dessinatrice et sculptrice, Noémie Sauve s’applique à valoriser la complexité du vivant. Elle raconte sa pratique artistique pour le moins engagée, les créations qu’elle a réalisées spécifiquement pour Urbanité verte et son implication dans d’ambitieux projets comme la création du Fonds d’Art Contemporain Agricole de Clinamen (FACAC).

Durée 1h, entrée libre sur réservation.

BAHAUS DU VIVANT

CONFÉRENCE : UN BAHAUS DU VIVANT https://www.centrepompidou.fr/fr/programme/agenda/evenement/dqqDHJ7

 9 juin 2022 

18h20-20h

Dans le cadre de l'exposition Berlin, nos années 20 au Centre Pompidou à Paris sont organisés de débats et des tables rondes. En écho à la Biennale internationale design Saint-Étienne 2022, le Centre Pompidou propose à la Cité du design et au LPI (Learning Planet Institute) d’imaginer un Bauhaus pour aujourd’hui, une école pour la « génération climat ». 
-merci à Sophie Pène pour cette invitation-



En 1919 Gropius crée le Bauhaus à Weimar, une école réformiste et avant-gardiste qui influence encore la pédagogie bien que le modèle initial n’ait cessé d’être revisité. Quelque cent ans plus tard, la Communauté européenne lance un New European Bauhaus, comme symbole du Pacte vert de la transition énergétique.  Quelle création pour l’anthropocène ? Quels apprentissages dans une époque de transformation radicale ? De quel Bauhaus rêve la Génération climat ? Autour de la proposition d’un Bauhaus du vivant, les intervenants interrogent les apprentissages créatifs et leurs effets sur la société. Par écoles de création, on désigne ici les écoles d’art, de design et d’architecture, mais aussi les universités qui privilégient les projets scientifiques et les engagements écologiques des étudiants et des étudiantes, les laboratoires de recherche, les laboratoires citoyens et les tiers-lieux ainsi que tous les espaces d’expérimentation sociale qui aident à faire grandir une avant-garde sociale.
 
Les projets qui nourrissent la discussion sont, pour la plupart issus de l’exposition « Le Monde sinon rien » (Biennale design international Saint-Étienne, 6 avril-31 juillet 2022).
https://www.biennale-design.com/saint-etienne/2022/fr/a/le-monde-sinon-rien-1376
 
Avec  :
Thierry Mandon, directeur de la Cité du design
Sophie Pène, co-commissaire du « Monde sinon rien » et 
Romain Lacroix, Centre Pompidou
Alexandra Midal, commissaire d’exposition, historienne du design
Lola Hen et Benoît Zenker,designers, École supérieure d'art et design de Saint-Étienne (Esadse)
Chetan Kumar Velumurugan, chercheur et « maker » (Université de Paris Cité, LPI)
Noémie Sauve, artiste plasticienne et professeur à l’École supérieure d'art et design du Mans 
Julie-Lou Dubreuilh, bergère urbaine, ferme Climamen à Villetaneuse
Benjamin Graindorge, designer, professeur à l’Esadse et co-commissaire du « Monde sinon rien »
Claire Brunet, philosophe (Énormale supérieure Paris-Saclay)
Emmanuel Tibloux, directeur de l’École nationale supérieure des arts décoratifs
et François Taddei, biologiste, généticien et chief exploration officer (LPI)